L’importance du contenu sur les appliques LED.

Il est peut-être inutile de le mentionner mais la question reste essentielle ; même le meilleur afficheur à LED au monde paraîtra inesthétique si le contenu visuel n’est pas de qualité. Avec d’excellents logiciels de production et de gestion contenus et la capacité créative de beaucoup de « Graphic Designer » disponibles aujourd’hui, cela ne devrait pas être un problème mais il arrive souvent de voir des écrans géants ou encore des moniteurs, des totems, des bannières avec très peu d’impact visuel. Ce dernier aspect est particulièrement important : une familiarité insuffisante avec la visualisation sur le panneau à LED. La LED, actionnée par des modules de commande électronique de qualité, est capable de reproduire une palette de couleurs supérieure à toute autre technologie vidéo sur le marché, ainsi des contenus avec des couleurs vives dans différents dégradés auront un impact considérable. La combinaison de certaines couleurs primaires avec des caractères grand format sur des fonds homogènes garantiront une visibilité exceptionnelle quelles que soient les conditions. Mais la question vraiment importante est la résolution que doit avoir le fichier pour bien être reproduit sur l’afficheur à LED. Désormais les logiciels sont capables de visualiser tout type de format, comme un moniteur de PC, ainsi l’extension peut être choisie librement en fonction des préférences et des compétences spécifiques mais il ne faut jamais oublier de régler la définition graphique du fichier (c’est-à-dire le nombre de pixels horizontaux pour le nombre de pixels verticaux) à la définition graphique de l’écran à LED. La meilleure solution reste de créer des contenus spécifiques ad hoc avec une résolution native qui soit la même que celle de l’afficheur, en travaillant point par point. L’erreur la plus commune et la plus évidente est celle d’utiliser des films déjà existants, éventuellement en HD, créés pour d’autres technologies vidéo (comme le LCD) ou moyens de communication (par exemple la télévision), et de les adapter à l’afficheur électronique ou même de les envoyer directement sur l’afficheur sans aucune post-production.